Windows server 2016 nouveautés

windows-server-2016

Windows server 2016 est orienté vers le Cloud , les nouveautés majeurs sont :

  • une évolution de virtualisation au travers d’Hyper-V
  • des nouvelles fonctionnalités de stockage
  • une meilleur résilience du cluster HyperV et des SOFS (ScaleOutFileServer)
  • l’arrivé du SDN (SoftwareDefinedNetwork)
  • une progression des services principaux (IPAM, DNS, DHCP)
  • PowerShell v5
  • Nano Server
  • et la compatibilité avec les conteneurs

Capture1

On voit dans les premières informations que l’OS est très orienté vers le Cloud. Le but faire que la frontière entre les services hébergés en local ou dans le Cloud (Microsoft Azure) soit la plus fine possible et ainsi faire migré de manière naturelle vers le Cloud.

Capture2

_______________________

La virtualisation

De nouveaux types de fichiers apparaissent, les raisons avancées sont de meilleurs performances et une meilleur stabilitée du fichier (résistance à la corruption).

Ces nouvelles extensions sont:

  • VMCX (configuration VM)
  • VMRS (runtime state data)

Astuce PowerShell, voici deux commande pour récupérer la version de la VM et faire éventuellement la conversion vers le nouveau format.

  • Get-VM (pour le version)
  • Update-VMConfigurationVersion (pour la conversion)

Je joins un tableau reprenant toutes les version d’HyperV avec la version des VM supportées.

Capture4

Le Secure boot (qui vérifie l’intégrité du noyau Linux) est mieux supporté spécifiquement avec les distribution : Ubuntu 14.04 et SUSE Linux Enterprise Server 12.

Astuce PowerShell : Pour spécifier la version de Linux . Set-VMFirmware « Ubuntu » -SecureBootTemplate MicrosoftUEFICertificateAuthority

Le support de l’ajout de disque dur virtuel a chaud sur une VM qui possède un réplica. Il fallait avant reconfigurer la réplication de 0 pour que le réplica prenne en compte le nouveau disque dur. Il est possible de faire des VM réplica entre 2012 R2 vers 2016 et vis-versa t’en que l’on respecte le tableau des version de VM supportées.

Il est possible aussi de faire varier la mémoire de la VM à chaud sans être en mémoire dynamique, même chose pour les cartes réseaux (VM de génération 2).

Astuce : sur une distribution Linux il faut faire ifconfig eth1 up pour que l’interface ce connecte correctement.

La console évolue, il est possible de ce connecter à différente version de HyperV à partir de la même console (2012,2012 R2, 2016), et de différent domaine.

Au niveau des checkpoints, il y a maintenant deux types de checkpoint :

  • standard checkpoint -> cohérence applicative (par VSS)
  • Production checkpoint -> cohérence des données (au niveau du file système)

Mise en place d’un point de référence meilleur sauvegarde incrémentiel. Avec une notion d’exportation pour sauvegarder le checkpoint.

Dans le même but on peut faire les opération en regroupant les VM entre elles (comme dans le cas d’une application sur plusieurs VM) .

Une option que je trouve particulièrement intéressante est la VM renforcée (Shielded VM), ajoute à l’exécution de la VM un mécanisme de cryptage de celle ci et une vérification de l’environnement d’exécution (hyperviseur). C’est une fonctionnalité que je ne connaissais pas avant de faire cet article.

Capture5

_____________________________

Le stockage

Un ensemble de service ce rajoute dans la gestion du stockage comme la QOS pour l’amélioration des performances sur le stockage ou entre la VM et le stockage.

Capture6

Cette partie est très intéressante, elle montre le souhait de rattraper VMware sur le terrain du stockage, spécialité de VMware. Bien sur toutes ces informations de performance sont journalisable dans SCCM ou SCVMM.

Storage Replica rend natif une solution de réplication de volume en mode bloc dans le but de faire du PCA ou du PRA.

___________________________________

Le cluster

Il n’est plus nécessaire de faire de nouveau Cluster pour faire une monté en version de l’OS, on peut avoir donc des environnements hétérogènes entre 2012 R2 et 2016.

Pour une mise à jours vers 1016 sur tout les nœud du cluster il faut les migré un par un en déplacement les VM sur un hôte fonctionnel. Et ensuite élever le niveau fonctionnel vers 2016 avec la commande Update-ClusterFunctionalLevel. A partir de là l’hétérogénéité n’est plus permise.

Nouveauté le CloudWitness, comme dans un DAG Exchange ou on a besoin d’un témoin qui s’appel FileShareWitness pour arbitrer notre cluster et savoir quel node est opérationnel. Windows 2016 fourni nativement un CloudWitness qui fait office de témoin et peut s’appliquer a des scénarios de Geo cluster sans avoir besoin de stockage partagé.

___________________________________

Administration et déploiement

Une des nouveautés majeurs de Windows 2016 est le nano server qui comme sont nom l’indique est réduit a sa plus simple expression. Le but est de réduire le besoin en ressources (mémoire, disque, cpu) des VM, mais aussi de réduire les risques d’instabilité des services (réduire le nombres de redémarrage). Installation avec une version Core interface graphique de base.

PowerShell 5 et des nouvelle commande « ConvertForm-String, Microsoft.PowerShell.Archive « , un système d’installation de package « PackageManagement » similaire à Linux.

Gestion de container native sous 2 formes : Hyper-V container, Windows Server container.

Capture7

___________________________________

 Réseau

Capture8

Une vraie gestion sous forme de SDN (SoftwareDefinedNetwork) par un nouveau composant le « Network Controller ». Son rôle est de superviser, configurer, et dépanner les différents composants de la couche réseau :

  • Réseau virtuels
  • Réseau physiques
  • Services réseaux
  • Topologie de réseaux
  • Gestion des IP (avec IPAM)

Arrivé de NFV (NetworkFonctionVirtuel) avec les parefeu distribués (VMware Shield comme équivalent) assurant la sécurité des flux à partir de la VM et ainsi isoler le flux réseau entre chaque VM et non en un seul point. Avec SLB (SoftwareLoadBalancer) une fonctionnalité de loadbalancing présent nativement et remplace le NLB.

___________________________________

Conclusion

 Cette nouvelle version me semble après mes premiers tests être vraiment aboutie. Il me reste a toute la partie Hyper-V à tester, ce qui pour l’instant n’est pas possible dans mon Lab. Je ferais un update a cet article plu tard.

Microsoft avec cette version semble rattraper son retard face à Vmware. Surtout sur la partie stockage qui remplace sans problème un environnement SAN.

Source : Blog de Stanislas Quastana https://blogs.technet.microsoft.com/stanislas/